KITONA, Le Chef de l’Etat a présidé à la cérémonie

Le Chef de l’Etat a présidé à la cérémonie de sortie officielle du 2103 régiment

LA CÉRÉMONIE A EU LIEU LE 3 AOÛT 2017 AU CENTRE D’INSTRUCTION DE KITONA. ELLE A CONCERNÉ AUSSI 2 BATAILLONS SPÉCIAUX 141 ET 341.

La parade militaire organisée à cet effet a été dirigée avec une grande solennité par le colonel diplômé d’Etat-Major Munganga Djunga.

Dans son mot d’introduction, le commandant du Groupement des Ecoles militaires spécifiques (GEMS), le général Daniel Kashale, a remercié le Chef de l’Etat pour la concrétisation de la réforme de l’armée, les formateurs et les nouveaux venus dans la Grande Muette.

Commandant général du GEMS, le général Aguru Mamba a été reconnaissant envers le Commandant suprême pour sa détermination à transformer qualitativement et quantitativement les Fardc. Il a salué la persévérance des nouveaux soldats au regard du nombre d’abandon de 300 recrues enregistré à la suite du manque d’endurance.

Cette partie introductive sera suivie du transfert de l’Autorité en trois étapes :

- primo, la remise, par le chef d’Etat-major général des Fardc, le Lieutenant-Général Didier Etumba, de l’étendard de 2303 au Chef d’Etat-Major adjoint des Forces terrestres, le Général Obed ;

- secundo, la remise, par le Général Obed, dudit étendard au colonel BEM Lumbu, commandant 2303 ;

- tertio, l’appel, fait par le Général Obed, au colonel BSEM Kaluga, commandant 3141 bataillon spécial, et au Lieutenant-colonel BEM Bawufile, commandant 141 bataillon spécial, pour la remise du fanion.

S’adressant, en lingala, aux nouveaux venus dans la Grande Muette, le Lieutenant-Général Didier Etumba a insisté sur la discipline (mère des armées) et à l’apolitisme. Tous, comme un seul homme, doivent obéissance à la hiérarchie qui remonte jusqu’au Commandant suprême, unique référent.

« Quelle est notre devise ? », leur a-t-il demandé ? Réponse en chœur : « Ne jamais trahir le Congo ! ».

Un défilé, abondamment ovationné par les familles des militaires et des policiers, a clôturé la cérémonie.

Bonne nouvelle pour les usagers de la Nationale n°1 : les travaux de réhabilitation et d’agrandissement du tronçon Matadi-Boma achevés à 80 %. Sur la partie encore non râpée, la fluidité de la circulation est garantie.

De Kitona,

Dieudonné Issa