Le Président de la République Félix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI à Kisangani.

WhatsApp Image 2019 04 29 at 23.33.35 - Le Président de la République Félix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI à Kisangani.

Le premier passage au Chef-lieu de la Province de la Tshopo du Président de la République restera à jamais dans la mémoire des habitants de Wanirukula et les annales de l’Université de Kisangani. Son Excellence Monsieur le Président de la République Félix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI en a profité pour visiter et échanger avec les populations rassemblées en masse pour lui reserver un accueil chaleureux à l’aéroport de Bangboka, à Wanirukula, à Kisangani voir la grande poste, à l’UNIKIS avec enseignants et étudiants de la troisième université du pays ainsi qu’à Lubunga, la commune située sur la rive gauche du majestueux fleuve Congo.

WhatsApp Image 2019 04 29 at 23.33.36 - Le Président de la République Félix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI à Kisangani.

A noter que juste après son arrivée à Kisangani, le cortège du Président de la République s’est rendu au PK 58 sur la RN3 Axe Kisangani-Lubutu où il a procédé à la coupure du ruban symbolique du pont Luboya jeté sur la rivière portant le même nom, Il faut dire que ce pont est réhabilité par l’office des routes sur financement du Fonds de Promotion de l’Industrie pour faciliter le passage des matériels du projet de la cimenterie de Maiko.

WhatsApp Image 2019 04 29 at 23.32.45 1 - Le Président de la République Félix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI à Kisangani.

Au cours de son séjour à Kisangani, le Président de la République a tenu dans la soirée d’hier mardi 23 avril 2019 un important meeting  à l’esplanade de la grande poste. A cette occasion, le Chef de l’État a annoncé la nomination d’un premier ministre et des membres du Gouvernement de la République.
Une fois en place, les populations congolaises pourront palper ses actions sur le terrain. Dans son discours, le Président a abordé aussi d’autres questions ayant trait aux promesses faites lors de la campagne électorale. Il s’agissait notamment de la lutte acharnée contre l’insécurité des paisibles citoyens congolais, la promotion de la liberté des citoyens, les droits de l’homme et les valeurs démocratiques, la lutte contre les anti-valeurs entre autres la corruption, le détournement des deniers publics, l’impunité,… Il promet de traduire en justice tous ceux qui s’adonnent au détournement des soldes ou salaires des policiers, militaires, médecins, enseignants et autres.

Au sujet du tribalisme, un autre anti-valeur à combattre absolument, le Chef de l’Etat a déclaré que la RDC est un seul et unique pays. Les congolais doivent se sentir chez eux partout où ils se retrouvent sur le sol congolais, qu’il soit MULUBA, MUSWAHILI, MUKONGO et MONGALA. Et d’ajouter qu’il est venu pour unir les congolais et non les diviser.

Enfin, c’est le social des congolais, la scolarisation des enfants dans de bonnes conditions, la santé. Il s’est tout de même félicité de la passation civilisée du pouvoir en RDC avant de remercier les tshopolais pour le choix opéré sur sa personne lors des élections du 30 décembre dernier.

IMG 20190425 WA0046 1024x683 - Le Président de la République Félix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI à Kisangani.

Dans sa communication faite à l’esplanade du Bâtiment administratif de l’Université de Kisangani, le premier citoyen congolais a appelé les étudiants à revenir au bon sentiment. Car, ils constituent l’avenir de demain. À ce sujet, ils doivent se comporter en bons citoyens pour servir de modèle dans la société.
Le Chef de l’Etat a promis de réhabiliter les homes complexe Elungu et de réinstaurer l’octroi des bourses d’études aux étudiants du pays pour le compte du Gouvernement.

En ce qui concerne les enseignants, il a rassuré que le Gouvernement de la République qui sera mis en place mettra toutes les batteries en marche pour qu’ils travaillent désormais dans de bonnes conditions avant de les exhorter à fixer le prix du syllabus à un coût raisonnable ne dépassant pas 5.000 CDF pour assouplir les charges des parents.

L’allocution du Président a été frénétiquement bien applaudie par les étudiants de l’Unikis qui n’ont pas hésite à féliciter non seulement la communication du Président de la République mais surtout sa présence physique sur cette colline inspirée pour se rendre compte de l’effectivité de la reprise des activités académique après deux mois de grève des enseignants.

En rappel, la tripartite de l’UNIKIS constituée de notamment de l’Apukis, Asukis, Pato exigeait relocalisation des étudiants logeant le home complexe Elungu, ainsi que l’indemnisation du personnel enseignant et Administratif ayant perdu des biens constitués des engins roulant qui étaient vandalisés par un groupe d’étudiants lors d’une manifestation.
Grâce à la médiation de l’archevêque de Kisangani Monseigneur Marcel Utembi Tapa, la  Présidence de la République, tous les biens perdus ont obtenu réparation sauvant ainsi l’année blanche qui était à la porte de l’Université de Kisangani pour l’année académique 2018-2019. L’appui du Chef de l’État Félix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI rentre dans le cadre de sa vision salvatrice dénommée « le peuple d’abord »

L’UNIKIS établissement universitaire public qui réunit annuellement près de 11.000 étudiants et un millier d’enseignants et Administratifs. Elle compte huit facultés et une école supérieure de l’hôtellerie et tourisme.

Ensuite c’est un accueil chaleureux que les habitants de la commune Lubunga ont réservé au Président de la République qui a été dans cette entité où il a inauguré le nouveau pont Lobonga.
Prenant la parole pour la circonstance , il a répondu aux différentes préoccupations des populations habitant cette municipalité.
Concernant la question sécuritaire
, il a lancé un appel aux habitants de Lubunga à l’acceptation d’une cohabitation pacifique avec les militaires de la brigade dite « commandos chinois ».

Pour lui, faire partir les forces de l’ordre et de sécurité, ce n’est pas accepter l’anarchie. Protéger ou assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, voilà la mission de l’armée et de la police. Ainsi, il a instruit les responsables de FARDC de faire régner l’ordre et la discipline au sein de leurs éléments dont les comportements sont décriés par tous. Et d’ajouter que Gouvernement de la République mettra tous les moyens en œuvre pour améliorer les conditions de vie des hommes en kaki afin que ces derniers ne puissent plus tracasser les paisibles citoyens.


À noter qu’il y a quelques jours, les habitants de la commune Lubunga ne supportaient pas la présence de ces militaires. Ils l’ont démontré à travers un mémo adressé aux autorités dans lequel ils exigeaient leur départ pur et simple. Une manifestation de colère a causé des dégâts notamment le bâtiment administratif de la commune vandalisé et la résidence officielle du bourgmestre saccagée.

Notons qu’à l’issue de cette communication, le Chef de l’État a regagné la capitale congolaise, Kinshasa.

NTIC PROGOU TSHOPO